Régis de James Osmont

Régis_visuel

Régis aime la littérature et l’automne, les décibels et l’errance. Il n’a pas choisi le mal qui le ronge. Vivant la plupart du temps en lui-même, il perçoit une réalité déformée et angoissante, où tout fait sens. Dans sa psychose, il s’accroche à de fragiles repères : des personnages sans nom, des impressions sans fondement, des chansons sans espoir… Pourtant, peu de temps avant les attentats du 13 novembre 2015, le retour d’un mystérieux persécuteur va faire vaciller son équilibre précaire… Jusqu’au point de non-retour.

Régis est le livre qui a fait le buzz ces derniers mois dans le petit monde de l’auto-édition.

Ce roman est d’une prose maîtrisée, le choix des mots a été fait soigneusement. Il m’a été très agréable de le lire, le style m’a facilement entraîné au fil des pages.

Régis vit dans son monde, dans sa tête et dans sa musique. Sa musique est très présente, l’auteur nous invite à la connaître en écrivant les paroles de chansons qui reflètent l’état d’esprit de Régis. A priori, l’idée me plait. Mais il aurait fallu que je puisse écouter les chansons en lisant ce roman, or je n’ai pas pu. Du coup, me voilà avec des paroles traduites en français (gloups), sans la musique qui leur donne leur dimension, posées là souvent sans prévenir, comme des poèmes mal amenés, et puis je l’avoue, je déteste tout ce qui me fait penser à de la poésie. Bref, j’ai sauté ces passages pour ne pas être dérangé par ces incursions.

Concernant l’histoire en elle-même, je n’ai pas été horrifié de quoi que ce soit, aucune scène ne m’a parue glauque (contrairement à ce que d’autres avaient annoncé). En fait, j’ai trouvé l’histoire très linéaire, sans grand rebondissement, sans grosse intrigue.

Et pourtant, ce livre m’a plu.

Mais si, mais si. Parce que malgré sa maladie, Régis n’est pas si différent de nous, il passe simplement à l’acte plus facilement, il n’a pas les filtres qui nous retiennent. Son état d’esprit, ses pensées sont assez bien décrits pour que l’on puisse croire le comprendre, pour que l’empathie fonctionne.

En bref : un roman très bien écrit sur un personnage intéressant, mais qui pour moi manque de peps et de suspense pour un thriller.

Pages associées :

https://www.facebook.com/josmontphotos/?pnref=about.overview

https://www.amazon.fr/-/e/B01BVJCFQ0

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s