Le Carnaval des Illusions de Jo Rouxinol

carnaval

Plongée dans l’agitation d’un établissement scolaire, Eva fait ses premières armes dans l’enseignement en tant que surveillante. Elle se concentre sur le quotidien, parfois brutal, pour s’extraire d’un passé douloureux et s’empêcher de partir à la dérive. Mais le souvenir de son immersion au cœur d’une favela brésilienne continue de l’obséder bien après son retour à Paris. Avant, après, ici, là-bas, la jeune Eva navigue à vue entre ses identités multiples et nous entraîne dans un monde foisonnant de vie, jusqu’à ce que l’envers du décor impose sa sombre réalité et balaie ses illusions.

Des bidonvilles cariocas aux banlieues françaises, elle affronte une violence sans frontières qui la mènera au bout de la quête d’elle-même.

Pourquoi me suis-je lancé dans cette lecture d’un roman à la couverture gaie et chatoyante ? Pour changer, sans doute, et certainement parce que je le voyais passer sous mes yeux souvent dans des groupes de lecture et qu’il m’intriguait. Je suis amateur de sombre, de dur, de réalité noire. Et cette part d’ombre en moi n’a vraiment pas été déçue.

La Carnaval des Illusions, c’est un roman à deux voix mais toutes deux appartiennent à la même narratrice :

La voix d’un passé où pendant une année elle a vécu dans les favelas de Rio avec l’homme qu’elle aime, cette voix qui s’incruste dans le présent, cette histoire d’amour déçue dont elle ne peut se défaire et qui conditionne encore sa vie actuelle.

Et il y a ce présent, dans un collège de banlieue où élèves, profs et surveillants sont dépassés par les comportements des uns et des autres. Et c’est là que j’ai adhéré vraiment : c’est du réel, du concret et c’est sombre. Chaque personnage, avec sa personnalité, ses erreurs, ses traumas est une perle d’humanité.

La partie sur le Brésil m’a quelque peu décontenancé en début de livre : l’on connaît déjà la fin de cette histoire sentimentale alors pourquoi nous la raconter par le menu ? J’ai un peu forcé la lecture puis, sans prévenir, j’ai été happé. Les pages se tournant, cette période brésilienne vient éclairer le comportement actuel de la narratrice et les deux deviennent alors inextricables.

J’ai tout de même pris soin de demander à quelque autre lecteur de me donner son avis sur ce livre. Et cette personne avait été particulièrement emballée… par la partie Brésil de l’histoire !

Le Carnaval des Illusions est tout simplement superbe et superbement écrit, style entraînant, vocabulaire fourni et précis, histoire(s) dure(s) et belles rencontres. Vous en garderez certainement des images dans votre mémoire longtemps après avoir tourné la dernière page.

Jo Rouxinol a aussi écrit un roman jeunesse dont la sortie est prévue le 5 décembre 2016 : https://www.facebook.com/events/333241500385343/

Pages associées au Carnaval des Illusions :

Amazon (formats papier et Kindle) : https://www.amazon.fr/carnaval-illusions-Jo-Rouxinol/dp/1535444762

Kobo : http://www.fnac.com/livre-numerique/a9993388/Jo-Rouxinol-Le-carnaval-des-illusions#FORMAT=ePub

Page Facebook du livre : https://www.facebook.com/carnavaldesillusions

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s